Il parait qu’une femme enceinte est épanouie.. (ou pas) – [Article Invité]

Il parait qu’une femme enceinte est épanouie.. (ou pas) – [Article Invité]

Pour le premier article invité du blog, je te présente Léa, 25 ans, maman de deux garçons.

Voici son article.

 

 

La grossesse, Quelle aventure !
On entend souvent « la grossesse est une expérience unique et épanouissante ».
La grossesse est une expérience unique ça je suis d’accord ! Mais épanouissante… Stop ! Là je dis NON !
Pas d’accord. On est pas toutes comme ça, je le dis haut et fort pour moi la grossesse à très vite été la pire expérience de ma vie.

 

Enfin, surtout la deuxième. Je m’explique.
Je suis maman de deux enfants un petit garçon adorable de deux ans et demi et un petit chaton né le 20 avril 2017.
Je ne peux pas dire que ma première grossesse était « horrible horrible ». Je ne me suis pas rendu compte tout de suite que j’étais enceinte ( comme une partie d’entre nous). Quand je l’ai su j’étais tellement curieuse, je me suis donc laissé aller à découvrir tous ces symptômes. Les jolis boutons d’acné qui pousse dans le cou sur le menton et les joues, la transpiration, l’essoufflement, la flemme ou même encore les poils qui poussent à une vitesse folle.
En gros je rentrée dans ma deuxième crise d’ado.
De plus j’ai pris 20 kg persuadé que j’allais fondre comme neige au soleil, mais non j’ai dû cravacher. Après avoir totalement perdu mon poids, j’ai cru que j’étais à l’abri mais non j’ai repris 5 kg. La looooooose.
Malgré tout à partir de 16 semaines d’aménorrhée on a des super nichons, qui pour moi était des nichons sauvages (tigre ou zèbre avec de jolies vergetures dans  le décolleté) . Adieu décolleté de rêve 😩.
Voilà corporellement parlant, je pense avoir fait le tour.

Ensuite mentalement aussi j’en ai pris un coup. J’ai du dire au revoir à mes jeans préférés pensant  que je ne les reverrais plus jamais.
Je vous dis à bientôt Jeans adoré j’espère vous revoir ❤️.
Il y a aussi l‘interdiction de boire de l’alcool, de fumer, d’être en présence de fumeurs.
Alors pour les fiestas tu mangeras les petites tomates bien lavé tu diras au revoir au saucisson, et de la grenadine tu boiras.
En plus, j’ai eu le malheur de ne pas être immunisé contre la Toxoplasmose ! Bouhhhh.  
{ Alors ma chérie tu a beau avoir peur des aiguilles tu auras le droit à une jolie prise de sang tous les mois. Youpi. Et tu ne mangeras point : viande saignante ou cru. ( mon steack tartar 😭😭) les œufs crus les fromage au lait cru. Tu feras bien attention de la vie des fruits et des légumes. }

 

Bref un cauchemar pour une bonne vivante comme moi. Dès les premières semaines je me suis transformé en panda j’étais tout le temps fatigué !
Par contre à ce moment-là je travaille à mi-temps. Donc j’ai largement le temps de faire des siestes. Mais les siestes l’été c’est uniquement à intérieur de la maison car zéro exposition soleil pour éviter les masque de grossesse.
Et puis personnellement avec les boutons et les poils qui poussent trop vite
j’avais pas trop envie de me mettre en bikini.

 

Mais il y a quand même un point positif youpla boum ! J’avais des cheveux magnifiques, de base je n’ai pas me plaindre de mes cheveux mais là vraiment superbe.

 

Et l’accouchement ?!… non et bien ça finalement on est d’accord on n’en parlera pas hein ? Surtout que dans mon cas je n’ai pas eu le temps d’avoir la péridurale.
{Alors oui les grand-mère et les mamans diront : oui ma chérie tu sais j’ai eu 56 enfants et à cette époque il n’y avait pas de péridurale Nianiania ! }

 

Enfin bref passons. J’arrive dans la deuxième grossesse, soigneusement surnommé « la catastrophe ». En premier lieu j’ai fait la connaissance des nausées choses que je ne connaissais absolument pas. Le simple fait de sentir ou d’imaginer quelque chose à manger me donner envie de vomir mes tripes (en travaillant dans la restauration c’était vraiment super pratique !).

 

Puis les nausées disparaissent et tu te sens mieux, tu te dis que tu vas pouvoir reprendre ta vie à 200 %, jouer ton rôle de maman active et pouvoir te balader avec ton grand de deux ans.

Tu rentres dans ton quatrième mois et un jour elle arrive .. de façon fourbe et vicieuse .. La Sciatique !

C’est un petit mal de dos qui se transforme très vite en handicap. Une douleur continue du bas du dos jusqu’aux orteils. En fin de journée tout ce que tu fais est douloureux, tu deviens très faible, obligé d’arrêter le travail et de rester chez moi et là la prise de poids est imminente. Encore une claque pour le moral !

 

Et ton chéri dans tout ça ? Et bien le mien était trop triste de me voir aussi mal alors une ambiance pas top… Mais il faut le garder sourire pour éviter la déprime. On fait de notre mieux, jusqu’à 35 semaines d’aménorrhée je me suis attendu au pire. Mais là on m’annonce qu’un énorme Bébé est prévue, un risque de césarienne ou de déclenchement Aieee … !

Du coup j’y pense je m’active pour préparer l’arrivée du bébé. J’essaie de faire tout pour que papa n’ai pas besoin de courir partout, alors qu’il a tellement pris soin de moi. Le huitième mois,  direction la maternité à cause des contractions toutes les minutes.

J’ai le droit à « bon madame on vous garde vous ne devait pas accoucher tout de suite ». Trois jours alité à la maternité. Un joli traitement de cheval avec d’énormes piqûres dans les fesses et une visite toutes les deux heures (même la nuit).

 

Je dormirai donc plus tard. Il est interdit de faire quoique ce soit, résultat dormir toute seul avec un cathéter = des poches sous les yeux et 5 kg en plus. C’est-à-dire encore plus des vergetures, des vêtements de plus en plus difficile à mettre. De plus, qui dit allaitement, dit pas de régime et donc pas de joli bikini ni de fiesta.

 

Donc la grossesse c’est vraiment pas la joie mais j’avoue le résultat en vaut la peine. Quand je regarde mes deux petits chatons,  je sais que je voudrais un troisième enfant.

J’arrêterai de tomber enceinte quand les hommes pourront enfin porter la vie.

 

{ En attendant essayons de rendre le vernis sur les pieds has-been et les poils sur les jambes à la mode ainsi que les vergetures. }

Je pense que ça nous fait du bien au moral (en tout cas les filles qui vivent les grossesses comme moi)
Et nous ferait peut-être penser que la grossesse n’est pas un sacrifice.

GUILLEBAULT PIEDNOËL Léa

Et toi ? Comment as tu vécu ta grossesse ?

Cet article a 1 commentaire

  1. Aaaah! Une copine de galère! 😉
    J’en suis à 33sa, première grossesse, et ça a été aussi pénible que toi (mais pour l’instant, petit bébé annoncé à la naissance, heureusement!). Ca m’a poussée aussi à ouvrir mon petit blog pour raconter ce que c’est parce que psychologiquement, à force de lire/entendre les avis/articles te crachant au visage que la grossesse, c’est juste merveilleux, je voulais rétablir la vérité!
    Alors, je comprends tout à fait de quoi tu parles! ^^

Laisser un commentaire

Fermer le menu